Crearte








Edith Bories

Photo Argentique / Dessin

Espace, évolution… deux termes qui évoquent le travail d'Edith Bories et le sens de sa recherche esthétique. L'espace d'abord: il s'agit de partir du "White Cube" pour en révéler toutes les potentialités : sols, murs, vides , pleins… un jeu avec le spectateur s'instaure: il peut s'approcher de l'oeuvre, reculer, en faire le tour. Son rapport à celle-ci est dynamique et l'inscription des traces, des marques, des passages - du temps, des gens - sont l'objet de la réflexion conjointe de l'artiste et des spectateurs.
C'est leur oeil, qui, en effet structure et rend visible et rythme cet espace : comment donner forme? Quelle forme? Ces deux questions essentielles guident la recherche.

Celle-ci laisse toujours sa place à la surprise, à la part de hasard - ou de contrainte - qui s'impose à l'artiste. Cette dernière est attentive à la multitude des supports et matériaux: photographies, carnets, encre, bois, plexiglas - autant de possibilités de construire une oeuvre ouverte à l'interprétation et aux significations multiples, jamais statique : en fonction du lieu, du matériau, du format utilisé, la pièce évolue au fil du temps - se patine, se déforme, disparait parfois, montrant ainsi un travail exigeant, en perpétuelle métamorphose.

Catherine Robert Lazès Paris, septembre 2014