Crearte








Alejandra Franco

SCULPTURE

Alejandra travaille la faïence depuis 30 ans. Sa maison-atelier, dans laquelle tout le monde met la main à la pâte, se trouve dans la ville de Concordia, province d’Entre Rios, dans la Nord de l’Argentine.

Un jour, elle a commencé à sculpter ses voisines, les gens de son quartier, ses amis, les argentins dans ce qu’ils ont de plus typique et de plus simple, entre autre le partage du « maté », quotidien, entre hommes, entre femmes, entre voisins. Ses personnages sont gais, ils jouent, ils dansent, ils discutent, ils sourient, ils font une grillade (« asado »). On sent leur plaisir à vivre. Les couleurs de leurs vêtements sont chatoyantes, presque trop fortes, comme si tout ce petit monde, insignifiant au regard de la planète, voulait quand même se faire remarquer, sans faire trop de bruit. On voit bien là, que les argentins du Nord sont métissés. Nous sommes loin de la représentation mondiale des corps parfaits, retouchés à l’extrême, Alejandra crée des personnes banales, ni grandes, ni belles, mais tellement attachantes !